Accueil du site > Ma ville > Edito du Maire > La « fibre »… Chapelaine !

La « fibre »… Chapelaine !

Contenu de la page : La « fibre »… Chapelaine !

Internet et La Chapelle Saint-Luc, ça fait longtemps que ça ne fait pas bon ménage… En fait, cela fait trop longtemps. Comment se développer si nos moyens de communication sont obsolètes depuis la fin du siècle dernier ?!

C’est pour cela que l’annonce faite par Orange du déploiement de la fibre optique, dès 2012, à Troyes ET à La Chapelle Saint-Luc est une vraie bonne nouvelle pour notre ville !

Cela fait plus de deux ans maintenant que nous cherchons des solutions concrètes : contacts répétés avec l’opérateur historique, mais aussi, avec l’aide de nos services que je remercie, nous avons dressé une carte du débit chez nous et exposé en Conseil municipal les pistes techniques pour améliorer la situation. J’ai, de même, posé le problème au niveau de notre agglomération car il me semblait que c’était un sujet d’importance communautaire où entreprises et particuliers étaient soumis à des contraintes indignes de l’époque…

Il faudra bien sûr regarder concrètement le rythme et les conditions de ce déploiement mais, c’est un fait acté, notre ville est prioritaire, c’est une vraie perspective de développement et un rattrapage on ne peut plus justifié face à ce qui ressemblait tout de même à une injustice depuis tant et tant d’années…

Injustice dites-vous ? Il en est une qui m’a fait sortir de mes gonds récemment. On annonce de nombreuses suppressions de postes d’enseignants sur notre commune.

On nous oppose la baisse du nombre d’élèves. Est-elle si sensible que cela ? Que « pèse-t-elle » au regard de ce que sont les difficultés quotidiennes auxquelles sont confrontés les enseignants ainsi que les personnels de la ville ?! A La Chapelle Saint-Luc, nous faisons toujours le choix de l’école et donnons la priorité aux enfants  : 4 écoles rénovées depuis 2008, un groupe scolaire et une cantine en construction, nous essayons, en plus, avec la mise en oeuvre de notre Projet éducatif local, de développer le service offert en accompagnement de l’école.

Nous savons que les temps sont durs, que tout n’est pas possible. Mais, quand même… Une Zone d’éducation prioritaire avec plus de vingt enfants par classe… On ne peut pas parler de privilège tout de même ! Nous avons besoin d’adultes au contact de nos enfants chapelains. Dans les classes, dans l’école, avant, pendant et après les cours ! Ce devrait être une priorité absolue tant l’on sait à quel point beaucoup se jouent dans les premières années de scolarité…

S’il faut évidemment être économe de l’argent public, décider d’enlever des maîtres d’école par dizaine de milliers dans toute la France est une très mauvaise idée. La plus mauvaise qui soit. A La Chapelle comme ailleurs ! Question de « fibre » et de conviction !