Accueil du site > Ma ville > Edito du Maire > Petit éloge de la raison, de (...)

Petit éloge de la raison, de la modération et de l’effort.

Contenu de la page : Petit éloge de la raison, de la modération et de l’effort.

Serait-ce « l’âge », « l’expérience », l’observation du contexte politico-social ? Toujours est-il que je supporte de moins en moins cette ambiance où chacun, à propos de son voisin et / ou du reste du monde, s’en va expliquer à quel point rien ne va… À cause des autres, de l’autre...

Pourquoi cédons-nous si facilement à tous ces jugements péremptoires et ces procès d’intentions ? Du plus haut sommet de l’État, jusque dans notre quotidien, l’air est saturé de ces oukases et ces caricatures.

Ce que nous exigeons de respect et de compréhension des autres, il conviendrait d’abord que chacun l’applique à lui-même… La raison commanderait que nous fassions redescendre la pression pour pouvoir discuter dans le calme, nous avons en effet des problèmes suffisamment importants pour éviter de nous « empailler » sur de faux débats…

Nous savons bien nous, Chapelain.e.s, que les jugements hâtifs et autres préjugés sont très rarement pertinents.

Regardez cette image qui a collé à la peau de notre ville si longtemps et que chacun d’entre nous s’est efforcé de combattre auprès de sa famille, ses relations : « Tu habites à La Chapelle ? ! Ouh là » ; « Puisque cela se passe à La Chapelle, ça ne marchera jamais... »

En préparant le dernier Rapport d’Orientation Budgétaire, j’avoue humblement que cette petite musique défaitiste voire méprisante, m’est souvent venue à l’esprit.

Après les très importants investissements que nous avons effectués au moment où plus personne ne s’engageait… Que n’avons-nous pas entendu : « Ils sont foutus, ils n’y arriveront jamais… »

Cinq ans plus tard, après beaucoup d’efforts de la part de tous et de chacun, nous avons réduit notre dette d’un tiers (de vingt-et-un à quatorze millions d’euros), nous dégageons désormais des excédents suffisants pour réinvestir sans toucher à nos taux d’imposition, ni même emprunter un euro. Cette rigueur indispensable nous oblige encore et toujours à faire de nouvelles économies mais, à la fin de notre mandat, nous transmettrons un dossier financier à nos successeurs qui permettra d’engager et / ou d’investir aisément près d’un demi million d’euros supplémentaire par an, dès 2021.

Notre ville a beaucoup changé sur la décennie passée. À certains endroits elle s’est même métamorphosée. Rien de tout cela ne s’est fait sans efforts, sans travail.

À cette étape du chemin parcouru, je suis intimement persuadé qu’il convient de regarder devant en tirant partie lucidement des réussites comme de ce qu’il convient d’améliorer, voire de modifier.

Quoi qu’il advienne, notre ville mérite que nous en soyons les ambassadeurs ambitieux et déterminés, à l’image du Conseil Municipal Jeunes nouvellement installé…

Je le dis souvent en souriant… Rien n’est trop beau pour La Chapelle Saint-Luc… Et vous savez quoi ? Je le pense.

A noter

Si vous voulez vous adresser au maire, pour que lui parvienne directement votre message, écrivez-lui via ce formulaire.

Ecrire au maire