Risque d’intoxication au monoxyde de carbone

Contenu de la page : Risque d’intoxication au monoxyde de carbone

Première cause de mortalité par gaz toxique en France, les intoxications accidentelles au monoxyde de carbone sont dues à la combustion incomplète des moteurs thermiques et des appareils de chauffage, de production d’eau chaude ou de cuisson. La particularité de ce gaz est d’être parfaitement inodore, ce qui le rend très difficilement détectable.

A taux faible, on observe des maux de tête, vertiges, engourdissements, nausées et vomissements.

A taux plus élevé, la victime perd connaissance, peut tomber dans le coma et risquer la mort.

Comment faire pour éviter une intoxication ?

Ces intoxications, qui peuvent entraîner des séquelles à vie (principalement neurologiques ou cardiaques) peuvent être évitées en appliquant quelques principes élémentaires de précaution :

  • ne pas utiliser d’appareils non destinés au chauffage pour se chauffer (four à gaz, brasero...)
  • n’utiliser les appareils de chauffage d’appoint que par intermittence et dans les locaux aérés.
  • ne pas obstruer les aérations de l’habitat, même par grand froid et aérer quotidiennement les habitations.
  • confier l’entretien et l’installation des appareils de combustion à des professionnels.
  • nettoyer régulièrement les brûleurs des cuisinières à gaz et faire ramoner une fois par an les conduits d’évacuation et cheminées.
  • ne pas faire fonctionner un moteur thermique (véhicule, groupe électogène) dans un local clos.

Que faire si on soupçonne une intoxication ?

Dans ce cas :

  • Aérez immédiatement les locaux en ouvrant portes et fenêtres.
  • Arrêtez si possible les appareils à combustion.
  • Évacuez au plus vite les locaux et bâtiments.
  • Appelez les secours :
    112 : Numéro unique d’urgence européen
    18 : Sapeurs Pompiers
    15 : Samu
  • Ne réintégrez pas les lieux avant d’avoir reçu l’avis d’un professionnel du chauffage ou des Sapeurs Pompiers.

Comment obtenir des renseignements ?

Pour plus d’informations, vous pouvez contacter :

  • La direction départementale des affaires sanitaires et sociales (Ddass) de votre département.
  • Le Service Communal d’Hygiène et de Santé (SCHS) de votre mairie.
  • Le centre anti-poison et de toxicovigilance (CAP-TV) relevant de votre région.
  • Un professionnel qualifié : plombier-chauffagiste, ramoneur

Pour plus d’informations, vous pouvez consultez le site du ministère de la santé

Adresses utiles

Adresses utiles

Ministère des Affaires sociales, de la Santé et des Droits des femmes

Télécharger la Vcard

Téléchargements

Affiche - Monoxyde de Carbone
décembre 2014
PDF - 1 Mo
Télécharger
Depliant - Le monoxyde de carbone
décembre 2012
PDF - 1 Mo
Télécharger