Accueil du site > Ma ville > Edito du Maire > Vous avez dit "Politiquement

Vous avez dit "Politiquement Incorrect" ?

Contenu de la page : Vous avez dit "Politiquement Incorrect" ?

Vous avez dit « politiquement incorrect » ?

A la lecture de ce numéro de notre journal, vous serez peut-être comme moi saisi par le nombre des dossiers, des sujets traités tout au long de ces années.

Ce travail, qui vise à assurer le fonctionnement quotidien mais encore à préparer l’avenir, est mené par des femmes et des hommes qui, agents municipaux ou élu(e)s de notre ville, ne ménagent pas leurs efforts pour faire bien. Faire mieux à votre service.

Pour autant, et même si j’entends, tout comme vous sans doute, que notre ville bouge, avance, s’embellit, je ne peux m‘empêcher de voir ce qu’il reste à faire ou ce qui doit être amélioré…
J’ai parfaitement conscience « qu’en politique, cela ne se fait pas »…

« Dites du bien de ce que vous faites, vous trouverez toujours assez de monde pour le critiquer »…
Aussi juste que cela soit, les dix années à animer l’équipe municipale m’ont appris à relativiser cet adage de bon sens.

Etre élu municipal, a fortiori Maire, c’est avoir en charge, dans une multitude de domaines, le quotidien de milliers de citoyens et la lourde tâche de préparer demain.

« Voir loin mais rester proche » me disait toujours Jean-Paul Bachy, dernier Président de l’ancienne région Champagne-Ardenne…

Dans une ville comme la nôtre si différente des autres, si exceptionnelle à bien des égards, la tâche est passionnante, hors du commun.

Si j’estime que nous faisons du « bon travail », que notre cap est juste et que nous enregistrons de vrais résultats dans bien des domaines, je préfère m’attacher à ce qui peut être amélioré, corrigé, modifié.

C’est ainsi que je conçois mon rôle de Maire. Je me dois, je nous dois cette exigence, cette vigilance. Pour préparer demain bien sûr… Mais encore pour « réparer aujourd’hui ».

Je me dois d’être une vigie, portant attention à des courriers qui, parfois, restent sans réponse, une réactivité prise en défaut sur telle ou telle question, une information qui tombe de manière très, trop administrative…
Mais encore un engagement qui prend du retard… Une absence d’explication qui suscite l’incompréhension et un sentiment d’abandon…

Certes, tout n’est pas possible, la vie se charge de modifier nos agendas, nos prévisions et quelquefois notre engagement. Nous avons des contraintes, budgétaires, normatives mais parfois aussi, nous faisons des erreurs, nous nous trompons…

Ceux qui continuent de « faire de la politique » en expliquant que tout ce qu’ils disent ou font est parfait, sont justement ceux qui se trompent et nous trompent. Il y a plus de vertu à tirer autorité de son humilité et son exigence, que de son omniscience revendiquée dans des sentences péremptoires et, somme toute, puériles.

Pour autant, j’ai la conviction que nous sommes sur la bonne voie. Que patiemment, nous avançons sur un chemin qui rend notre cadre de vie plus conforme aux exigences d’une ville comme la nôtre. Vous trouverez dans ce numéro, des éléments concrets de ces « avancées  ». Je vous laisse en juger.

Pour ma part, je continuerai à passer plus de temps sur ce qui va moins bien, que de me satisfaire de ce qui avance avec, en tête, la sentence humoristique du Président Chirac : « Quand on est élu, on se doit de mépriser les hauts et repriser les bas ».

Bonne lecture à tous.

Adresses utiles

Adresses utiles

Mairie - Hôtel de ville

Télécharger la Vcard
  • Work03 25 71 34 34
  • Fax03 25 49 98 88
    • rue du Maréchal Leclerc BP 10082
    • 10602 La Chapelle Saint-Luc Cedex
  • En savoir plus
  • Détails, horaires

    Horaires d’ouverture :

    • Lundi : 8h45 à 12h - 13h30 à 18h
    • Mardi : 8h45 à 12h - 13h30 à 17h
    • Mercredi : 8h45 à 12h - 13h30 à 17h
    • Jeudi : 8h45 à 12h - 13h30 à 17h
    • Vendredi : 9h à 17h
    • Samedi : Fermé