Amis des Musées d’Art et d’Histoire de Troyes

Contenu de la page : Amis des Musées d’Art et d’Histoire de Troyes

Les Amis de Musées, dans le respect des responsabilités des professionnels des musées et des élus, contribuent à la vie des musées avec comme objectifs :

  • la recherche et la fidélisation des publics
  • participer à " l’éducation " de leurs membres
  • participer à l’enrichissement des collections

Au mois de Mars, deux conférences sont organisées au centre culturel Didier Bienaimé.

Le Romantisme en Europe - Mardi 5 mars 2013 à 17H30

Francisco José de Goya y Lucientes, le 3 mai 1808. Les fusillades de Moncloa, 1814, huile sur toile, Madrid, musée de Prado


Le siècle des Lumières déclinant, une nouvelle sensibilité apparaît dans
plusieurs pays d’Europe. Ce souffle, qui prendra bientôt le nom de Romantisme - qu’il sera nécessaire de définir, à contre-courant de l’usage
commun du terme - s’exprime à travers différents arts. Influencés par les
courants de pensée du XVIIIe siècle, tel le Sturm und Drang (« Tempête
et élan ») en Allemagne, incarné par la figure de Goethe, ou l’esthétique
du Sublime et le Romantisme noir en Grande Bretagne, les arts visuels
traduisent cette nouvelle façon de percevoir le monde. Si certains artistes
tels que Goya, Blake ou Füssli traduisent leurs inquiétudes face à un
monde inconnu, d’autres comme Friedrich, Runge, Constable ou Turner
se réfugient dans la représentation de la nature. Entre rêve, espérance et
nostalgie, tous expriment de façon exacerbée, comme Schubert et Beethoven, la quête de sens et de spiritualité de leur temps...

Le Romantisme en France - Mardi 12 mars 2013 à 17H30

Eugène Delacroix, Femmes d’Alger dans leur appartement, 1834, huile sur toile, Paris, Musée du Louvre

Le Romantisme émerge en France sur les ruines de l’Empire napoléonien, au
sein même de l’atelier de David. Des artistes tels que Géricault ou Delacroix,
cherchant leur place face aux doctrines néo-classiques, osent exprimer leur
sentiment de révolte à l’égard de leur temps et affirmer leur subjectivité.
Leur sensibilité à la nature, à la littérature ou à la musique, leur curiosité de l’Autre et de l’Ailleurs - notamment de l’Orient - conduisent les peintres et les sculpteurs de cette génération à inventer des sujets et à explorer de nouveaux moyens plastiques : l’esquisse, la touche, la couleur, le fragment. Cette nouvelle « manière de sentir » selon l’expression de Baudelaire,
qu’elle soit radicale ou plus intime, est déterminante : elle contient en germe les révolutions esthétiques de la deuxième moitié du siècle et ouvre la voie de la Modernité.

Contact

Culture - Jumelage

Amis des Musées d’Art et d’Histoire de Troyes

Télécharger la Vcard

Documents utiles

Bulletin d’information des Amis des Musées d’Art et d’Histoire de Troyes février 2013 PDF - 1.2 Mo
Télécharger