Lutte contre les violences conjugales (Covid-19)

Contenu de la page : Lutte contre les violences conjugales (Covid-19)

Le confinement mis en place depuis le mardi 17 mars pour endiguer l’épidémie de coronavirus a eu pour conséquence une augmentation des violences conjugales, a indiqué le ministre de l’Intérieur Christophe Castaner sur l’antenne de France 2, la semaine dernière. "En zone gendarmerie", ces violences ont augmenté de "32% en une semaine", a-t-il indiqué.

C’est pourquoi, l’un des premiers points d’accueil temporaire pour les femmes victimes de violences a été mis en place, depuis le 22 avril, au Centre commercial L’Escapade avec l’association Solidaire Femmes Aube et le groupe CARMILA. À noter que le bureau de l’association est situé à droite de l’entrée principal du centre commercial, dans le respect de la discrétion et permettant un entretien individualisé.

Les horaires

Les mercredis et vendredis de 15 h à 18 h.
Sauf le 1er et 8 mai remplacés par les samedis 2 et 9 mai.

Si vous êtes victimes ou témoins de violences appuyez-vous sur les aides et les dispositifs mis en place tout au long de l’année :

  • Le portail de signalement des violences sexuelles ou sexistes fonctionne 24/24 et 7/7, il permet d’entrer en relation par tchat avec un policier ou un gendarme spécifiquement formé, depuis un mobile ou un ordinateur, de façon tout à fait anonyme, aux adresses suivantes : www.signalement-violences-sexuelles-sexistes.gouv.fr ;
    ou depuis le site service-public.fr.
  • Il existe des associations nationales ou locales pouvant prendre en charge les personnes concernées.
    Elles sont référencées sur le site www.stop-violences-femmes.gouv.fr ;
  • Le numéro d’appel 3919 violences femmes info est un numéro gratuit d’écoute et d’information anonyme (ouvert du lundi au samedi de 9h à 19h pendant la période du confinement). Ce numéro n’est pas repérable sur les factures et les téléphones. Ce numéro pourrait utilement être repris sur les écrans vidéos ou sur les tickets de caisse
  • Le numéro d’appel 119 « Allo enfance maltraitée » est un numéro gratuit d’écoute au service de l’enfance en danger. Ce numéro n’est également pas repérable sur les factures de téléphone
  • Par SMS en recourant au 114. Les victimes de violences intrafamiliales peuvent, pendant la période de confinement, appeler les urgences par un mode de communication silencieux en recourant au 114, numéro d’urgence destiné aux personnes sourdes et malentendantes.
  • Vous pouvez télécharger sur le site du CESPHARM des affiches en lien avec la protection des personnes sujettes aux violences familiales.

En cas d’urgence :
Appelez le 17
Envoyé un sms au 114

Si vous fuyez votre domicile : composer le 115 pour une mise à l’abri.
Viol Femmes Informations : 0800 05 95 95

  • À partir du 11 mai, l’association "Solidarité Femmes" va réouvrir ses portes mais avec des conditions particulières afin de protéger les femmes accueillies comme les salariées et bénévoles. Les écoutantes ne recevront que sur rendez vous (03.25.73.26.26 pour prendre RV) du lundi au vendredi de 9h à 16h. L’accueil de jour ne réouvrira que quand l’épisode épidémique sera derrière nous. Du gel, du savon seront à disposition, les personnes devront venir avec un masque (les communes en ont distribué et l’association a un petit stock en dépannage, au cas où), les meubles seront désinfectés entre chaque RV.

Répondre à cet article